Les certitudes

Ce dont tu peux être sûre et certaine, ça représente quoi dans l’inconnu qui t’entoure ? un millionième, un milliardième du mystère, de tous les mystères du monde ? alors quoi ? tu t’accroches à deux, trois certitudes, tu campes dessus, et tu te fermes à tout ce que tu ne connais pas, à tout ce que tu ne sais pas, qui est tout le reste de la vie. Les certitudes, c’est la mort du rêve, ça te bouche les yeux, le cœur, l’horizon. Faut aimer ce que tu ne sais pas, ce que tu ne sauras jamais. c’est à toi, aussi . même si c’est moins rassurant. Tant que tu auras des doutes, tu seras vivante…
Anny Duperey

Laisser un commentaire