Théâtralité généralisée

Le privilège exceptionnel de Molière est qu’en sa personne se sont rencontrées toute la sagesse humaniste et la plus formidable aptitude à faire du théâtre : ainsi, comme acteur aussi bien que comme auteur, il avait conscience de faire très exactement du théâtre au second degré. Cette conjonction explique que son œuvre se caractérise par un phénomène de théâtralité généralisée, où le comédien se met à jouer un autre rôle, où une pièce s’inclut dans une autre pièce, où l’acteur devient spectateur d’autres acteurs ; bref, où le théâtre pénètre le théâtre.
Jean-Yves Tadié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.