La soif

Aimer, cela commence toujours par boire avec quelqu’un. Peut-être parce qu’aucune sensation n’est si peu décevante. Une gorge sèche se figure l’eau comme l’extase et l’oasis est à l’épreuve de l’attente. Celui qui boit après le désert ne se dit jamais : « C’est surfait. » Offrir une boisson à celle que l’on s’apprête à aimer, c’est suggérer que la délectation sera au moins à la hauteur de l’espérance.
Amélie Nothomb

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.