Des pas sur le sable

 » Les jours où tu n’as vu qu’une seule trace de pas sur le sable, ces jours d’épreuves et de souffrances, eh bien : c’était moi qui te portais  » Ademar De Barros poète brésilien

Tu perds un ami

Ton ami va partir…sur sa douleur, ton parfum…il te laisse ses mots et ses arcanes qui te rendront plus forte face à la brume des feintes Didier