Cette foule

Rue de Rivoli, ces gens semblent faire traîner des heures flegmatiques, d’autres, pressés, me bousculent, livrés à leur

course indiscernable…

Didier Celiset

Laisser un commentaire