L’aube

L’aube est un moment étrange. Les gens devraient en profiter davantage, parce que c’est un curieux mélange de paix et d’impatience. On éprouve le sentiment que tout se met en branle, comme un orchestre qui s’accorde avant le concert. Rien n’a encore commencé, mais tout est là, tout près. Les oiseaux se tiennent prêts. La lumière chasse la pénombre. Dans l’air, quelque chose change. Quelque chose se dévoile lentement sous vos yeux et vient se ranger de lui-même en bon ordre.

Alison Allen-Gray

Un commentaire sur “L’aube

Laisser un commentaire