Nos traces

On ne peut pas vivre en ce monde sans laisser de  derrière soi. Il existe des indices concrets; reçus de cartes de crédit, agendas et promesses faites à autrui. D’autres sont microscopiques, telles les empreintes digitales, invisibles tant qu’on ne les recherche pas. Il y a notre odeur aussi. Un nuage se déplace en même temps que nous, tandis que nous consultons nos e-mails, que nous faisons notre jogging ou conduisons notre voiture. Nous semons sans cesse des cellules de notre épiderme – quarante mille par minute.

Jodi Picoult

Laisser un commentaire