Sourire aux larmes

Peut-être qu’une autre femme m’attend, une femme qui n’est ni tout à fait la même ni tout à fait une autre comme dit Verlaine. […] peu à peu mon cœur brisé s’est remis à battre timidement. Je constate avec étonnement qu’il bat toujours. Mes chagrins sont consumés. Je n’ai plus de larmes. Je veux sourire aux larmes. 

Jérôme-Arnaud Wagner

Laisser un commentaire