Le traumatisme

L’une des caractéristiques du traumatisme est qu’on n’y est jamais préparé. On a beau savoir que cela existe, lorsque la catastrophe arrive pour de vrai, elle prend complètement au dépourvu.  » ça n’arrive qu’aux autres. » Le choc traumatique touche donc un être non préparé, qui doit faire face subitement à quelque chose qui dépasse l’entendement, provoquant une destruction d’une partie du psychisme, car il se produit une sorte de fragmentation. Le traumatisme engendre au sein du psychisme une fracture ouverte qui appelle sans cesse mais en vain, à se refermer. C’est comme un interminable processus de cicatrisation.
Simone Korff-Sausse

Laisser un commentaire