La solitude, la vraie

Je connais la solitude, la vraie. Celle qui vient, aux heures les plus sombres de la nuit, se faufiler discrètement dans ton pieu pour te glacer le sang et les os. Qui laisse ta carcasse sèche et vide à force de te ronger de l’intérieur comme un satané poison, tout en te répétant jusqu’à t’en persuader qu’il n’y a qu’elle qui peut te comprendre et que ce monde n’est décidément pas fait pour toi.
Georgia Caldera

Laisser un commentaire