L’excès

Le mensonge du discours est qu’il supprime l’excès. Il est lié au concept, qui cherche dans l’essence des choses qu’elles soient stables et sûres, et purifiées du néant. L’excès, lui, est le craquement de l’essence, oubli de soi et de tout, joie autant que souffrance par néant.
Yves Bonnefoy

2 commentaires sur “L’excès

Laisser un commentaire