L’insatisfaction

Quand nous avons clairement et une fois pour toutes reconnu nos qualités et nos forces aussi bien que nos défauts et nos faiblesses, alors notre objectif est fixé à partir de là et nous nous satisfaisons de l’inatteignable ; nous échappons ainsi le plus sûrement, pour autant que notre individualité le permet, à la plus terrible de toutes les douleurs, l’insatisfaction par rapport à nous-mêmes, cette insatisfaction qui est la conséquence inéluctable de l’ignorance de l’individualité propre, de la fausse obscurité et de l’esprit présomptueux qui en résulte.
Arthur Schopenhauer

Un commentaire sur “L’insatisfaction

Laisser un commentaire