Coïncidence, hasard

A l’époque, beaucoup de gens ont prétendu que la survie de Violet Jessop allait au-delà d’une simple coïncidence. Certains ont vu là la preuve d’une intervention divine.
– Peut-être était-ce le cas. Peut-être cette femme n’était-elle pas destinée à périr en mer.
– Ou alors peut-être est-ce le fait d’un hasard. Car si on fouille un peu, on découvre que Violet Jessop n’était pas une passagère du Titanic, mais une hôtesse de bord, employée de la White Star Line. À cette époque, un paquebot qui coulait n’était pas chose rare. Une hôtesse de bord comme Violet pouvait donc raisonnablement s’attendre à essuyer un naufrage un jour ou l’autre.
John Ironmonger

Laisser un commentaire