Reflet de la vie

Où commence la réalité et où se termine la fiction ? La frontière est mal définie et nullement protégée. Tout se peut et rien ne se vérifie. Les choses, les gens, les événements se croisent, se doublent, se chevauchent et se répètent. Un roman, c’est un reflet de la vie. Parfois en mieux, parfois en faux, parfois criant de vérité. La vie est aussi, à certains moments, plus rocambolesque qu’un roman.
Louise Tremblay-d’Essiambre

Laisser un commentaire