J’ai appris

Tout au long de ces années passées dans les hôpitaux psychiatriques, je n’ai cessé d’apprendre…
J’ai appris la patience et l’humilité, la rigueur et l’observation, la compassion et l’écoute silencieuse.
J’ai appris à survivre dans ces espaces de fragilité absolue.
J’ai appris à retenir, à précipiter, fragmenter le temps.
J’ai appris à modifier la couleur des atmosphères.
J’ai appris à tourner les pleurs en rires, les silences en bouquets de paroles, les cris en murmures chatoyants.
J’ai appris à pacifier des Titans, à amadouer des reines acariâtres, à apprivoiser de bien tristes sires.
J’ai appris à prendre des coups, à recevoir des jurons de toute facture, à supporter la folie ordinaire, son cortège de désagréments.
J’ai appris sur le tas, les défaites, les pertes, les deuils, les ruptures, les renoncements.
Face au cataclysme quotidien, j’ai appris à sourire de mes petits dérangements.
 
Gisèle Pineau (Journée ordinaire d’une infirmière)

Laisser un commentaire