La déception

L’évolution est toujours la même. On commence une histoire d’amour comme on naît au monde, dans un état d’innocence et d’exaltation et puis, rapidement, les choses virent au tragique, on échoue, quoi qu’on fasse, certains se protègent comme ils peuvent, peine perdue, ils finissent inévitablement par souffrir, comme s’il fallait payer tôt ou tard et aux prix fort les fulgurances de bonheur vrai, on s’en veut d’avoir été si crédule, et pour tout dire un peu pathétique, on se jure de ne plus jamais tomber dans le piège de l’attachement et de la confiance, mais malgré tout on s’y laisse prendre alors qu’on sait, on devrait toujours se souvenir que dans la vie, la seule constante c’est la déception.

Karine Tuil

Laisser un commentaire