Le bonheur

Etre heureux ne devrait être conjugué qu’à la première personne du singulier et par le principal intéressé. Il n’y a que lui qui sait répondre s’il est heureux ou pas.
Conclure que quelqu’un est heureux est très risqué. On peut avoir tout pour être heureux sauf le bonheur.
Les symptômes comme le rire, l’humour, la bonne humeur, ne sont pas suffisants pour diagnostiquer le bonheur. Le bonheur est bien plus compliqué. C’est une harmonie aussi difficile à obtenir que le pianissimo de centaines d’instruments différents dans un orchestre symphonique.
Je connais des gens heureux qui ont l’air triste et des gens malheureux qui plaisantent toujours.
S’ils plaisantent, c’est peut être pour être moins malheureux.
L’humour est un antalgique, on l’utilise quand on a mal.
Jean-Louis Fournier

Laisser un commentaire