En pleurant

« En pleurant, on se vide infiniment plus qu’en pissant, on se nettoie infiniment mieux qu’en plongeant dans le lac le plus pur, on dépose le fardeau de l’esprit sur le quai de l’arrivée. Une fois l’âme liquéfiée, on peut célébrer les retrouvailles avec le corps. »
Daniel Pennac

Laisser un commentaire