Ecrire

La main, c’est pour jouir. C’est atrocement important. Si un écrivain ne jouit pas, alors il doit s’arrêter à l’instant. Ecrire sans jouir, c’est immoral.
Amélie Nothomb

Laisser un commentaire