Paradoxe

Aujourd’hui, plus personne n’a le courage d’inventer quelque chose de nouveau. On se réfère sans cesse à ce qui existe déjà et l’on ne fait que ressortir de vieilles idées. La réalité a pris de l’âge, elle est devenue gâteuse, car, à l’évidence, elle obéit aux mêmes lois que n’importe quel organisme vivant: elle vieillit. Ses plus petits composants – les sens – obéissent au phénomène de l’apoptose, au même titre que les cellules du corps. L’apoptose est une mort naturelle provoquée par la fatigue ou par l’épuisement de la matière. En grec, ce mot signifie la “chute des feuilles”. Le monde a donc perdu ses feuilles.
Mais quelque chose de nouveau doit se produire ensuite; il en a toujours été ainsi, n’est-ce pas un paradoxe amusant ?
Olga Tokarczuk

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.