La richesse intérieure

Il ne faut pas souffrir de se sentir différent des autres, souvent c’est un privilège.
C’est un privilège d’aimer lire et de chercher la poésie partout et en tout, de reconnaître le beau, d’aimer les musées, les émotions, la musique, le gratuit, le désintéressé, le panache, de militer pour le savoir, pour la connaissance, pour l’étude surtout, le pur plaisir de l’étude sans aucun souci d’accumulation ou de validation des connaissances. La richesse intérieure, on n’a jamais fait mieux et on ne fera jamais mieux. Et je ne parle pas d’être intello ou savant, je parle de ne pas s’ennuyer quand on est seul.
Anna Gavalda

Un commentaire sur “La richesse intérieure

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.