Le déclin du bonheur

Nous sommes tous sensibles, douloureusement, à ces temps de déclin du bonheur. Inutile de lutter, de se forcer à rire et à faire comme si de rien n’était. Mieux vaut lâcher prise et sourire doucement : le déclin du bonheur, c’est encore du bonheur.
Christophe André

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.