La ville

La ville, c’est un immense cri que personne n’entend ; c’est un lourd silence roulant des bruits insupportables. La ville, c’est le royaume des grimaces et des masques. Roule ! De grands sourires cachent des enfers et les laideurs peuvent détrôner les rois. Félix Leclerc

Le silence

Entre la terre et le ciel, une échelle. Le silence est au sommet de cette échelle. La parole ou l’écriture n’en sont que des degrés intermédiaires. Il faut n’y poser le pied que légèrement, sans insister. Christian Bobin

L’art

L’art, c’est une chose qu’on fait toujours contre tout, c’est un luxe qu’on se paye, jamais un loisir que d’autres nous offrent. Julia Kerninon

Echos

On n’a jamais que des fragments de ce qui se passe dans le coeur et dans la tête des gens, des échos. Francis Dannemark

Les mots

Je me suis longtemps nourri de mots : c’est à travers eux que j’ai grandi, aimé, et que je suis devenu plus complet, plus consistant, vivifié et relié enfin à une communauté humaine qui m’acceptait. Jacques Salomé

L’écriture

Souvent l’écriture résiste, la feuille blanche me rejette, les mots refusent de s’y laisser piéger. Quel désir alors de s’y soustraire, d’échapper à cette besogne ardue, de fuir dans des plaisirs plus légers… D’autres fois l’écriture se dénoue, les paroles s’offrent. Chacune est ce terreau d’où germent d’autres mots, entraînant pensées, visages, sentiments à leur…Continue reading L’écriture

La vie

Il faut du haut et du bas dans la vie ; et les difficultés qui se mêlent aux choses réveillent les ardeurs, augmentent les plaisirs. Molière

Ecrire

Je pensais : “Cela vaut la peine d’écrire si on peut créer de la fraternité avec des mots”. Pénétrer autant dans des vies étrangères que les gens, en entendant ma voix aient l’impression de se parler à eux mêmes: voilà ce que je souhaitais, si elle se multipliait dans des milliers de coeurs, il me…Continue reading Ecrire

T’aimer

Vie je te veux. Je t’ai toujours voulue. J’avais pas le mode d’emploi. C’est pour ça que j’ai tant attendu. Pour te dire combien je t’aime. Comme si t’avais toujours eu ta place dans mon horizon. Mais comment faire pour t’aimer ? Vraiment t’aimer. Richard Bohringer

Comédien

A l’époque, j’étais très fier de mon état de comédien, affranchi du monde inexpressif et banal qui m’entourait, fier de vivre comme planant au-dessus de la terre, dans une citadelle à laquelle aucune rue ne donnait accès et où régnaient les rêves et l’imagination. Andrus Kivirähk Le papillon (extrait)