Matisse parle

Je défais dans mes mains toutes les chevelures Le jour a les couleurs que lui donne mes mains Tout ce qu’enfle un soupir dans ma chambre est voilure Et le rêve durable est mon regard demain Toute fleur d’être nue est semblable aux captives Qui font trembler les doigts par leur seule beauté J’attends je […]

La Pensée contemporaine

La plus grande faiblesse de la pensée contemporaine me paraît résider dans la surestimation extravagante du connu par rapport à ce qui reste à connaître. André Breton

Multitude, solitude

Multitude, solitude : termes égaux et convertibles par le poète actif et fécond. Qui ne sait pas peupler sa solitude, ne sait pas non plus être seul dans une foule affairée. Charles Baudelaire

Laisse venir l’oubli

Si l’effort est trop grand pour la faiblesse humaine De pardonner les maux qui nous viennent d’autrui, Épargne-toi du moins le tourment de la haine ; A défaut du pardon, laisse venir l’oubli. Alfred de Musset

Toute vie

Toute vie est une aventure naviguant entre inattendu et inespéré. François Cheng

Le radar poésie

Comme avec le soleil l’arbre immobile engage Dans le tourner du jour un discours de rameaux Mes bras vers toi se font invention des mots Quand je te touche enfin je comprends le langage J’ai peur d’être un miroir où tout s’évanouit Toute ma chair vers toi crie un enfantement Paroles de mes mains métaphoriquement […]

La Constellation

Aucun mot n’est trop grand trop fou quand c’est pour elle Je lui songe une robe en nuages filés Et je rendrai jaloux les anges de ses ailes De ses bijoux les hirondelles Sur la terre les fleurs se croiront exilées Je tresserai mes vers de verre et de verveine Je tisserai ma rime au […]

Poète

Est poète, selon moi, celui qui sait encore rêver, c’est-à-dire non seulement continue de savoir prendre son temps au sein d’un monde de plus en plus dévolu à une hâte névrotique, mais aussi replace les événements qui nous agitent à leur place ontologique exacte. Denis Grozdanovitch

Venise la rouge

Dans Venise la rouge, Pas un bateau qui bouge, Pas un pêcheur dans l’eau, Pas un falot. Seul, assis à la Grève, Le grand lion soulève, Sur l’horizon serein, Son pied d’airain. Autour de lui, par groupes, Navires et chaloupes, Pareils à des hérons, Couchés en rond, Dorment sur l’eau qui fume, Et croisent dans […]

Paysage

Je veux, pour composer chastement mes églogues, Coucher auprès du ciel, comme les astrologues, Et, voisin des clochers, écouter en rêvant Leurs hymnes solennels emportés par le vent. Les deux mains au menton, du haut de ma mansarde, Je verrai l’atelier qui chante et qui bavarde; Les tuyaux, les clochers, ces mâts de la cité, […]