Laisse venir l’oubli

Si l’effort est trop grand pour la faiblesse humaine
De pardonner les maux qui nous viennent d’autrui,
Épargne-toi du moins le tourment de la haine ;
A défaut du pardon, laisse venir l’oubli.
Alfred de Musset

Laisser un commentaire