Pour supporter

J’écris sans blesser, sans pudeur. J’écris pour supporter son absence et ce silence virulent. J’écris pour supporter la déchirure de l’opacité… Didier

La vie

 » La vie n’est pas un livre. C’est une rencontre de forces un rajustement d’équilibres des croisements d’ellipses  »  Maurice Gagnon

Elle s’en va

Elle s’en va…Je reste avec la fêlure des mots, le vertige absolu de la nuit, sans comprendre…à l’aube, je serai groggy dans son corps… Didier