Cri d'un assoiffé de soleil

Qui es-tu

Toi qui t’avances vers moi

Cheveux épars comme la cime d’un cocotier

Sous la caresse du vent

Bouche ourlée du désir épais des annonciateurs de bonne nouvelle

Bras noueux de lianes

Marouba Fall

Laisser un commentaire