Ouvrez les mots

Ouvrez les mots que je vous donne
Ils sont de coquille très mince
Ce ne sont point des mots de prince
A dure écorce et rien dedansOuvrez les mots de notre automne
Qui ne sont ni bouquet ni gerbe
Mais vous parleront de belle herbe
En la saison qui nous attendOuvrez le mot : mélancolie
Vous y trouverez mon attente
Pour les moments de loin de vous

Ouvrez les mots que l’âme oublie
Au jardin d’hiver et que hante
Le dernier cri du soleil roux

Gilles Vigneault

Laisser un commentaire