Notre intime débâcle

Nos rêves, nos renoncements, notre intime débâcle…Cette vie qui nous paraît si lente, si fastidieuse certains jours…
Tous ces reflets de nos visages jour après jour après, jour après jour qui s’écoulent par la bonde du lavabo.
Ces cheveux blancs, ces rides que l’on avaient pas vues venir, ces sourires qui se décrochent à la moindre seconde d’inattention.
Tout ce travail de marionnettiste qu’il faut faire sur soi pour avoir l’air naturel en se déplaçant sur la scène….
Ces footballeurs que l’on adule, ces chercheurs et ces tailleurs de pierre dont tout le monde se contrefout, toutes ces injustices qui ne nous coupent pas l’appétit mais qui nous ballonnent un peu, quand même au moment de la digestion…
Ces mariages qui se fanent, ces attestations que l’on rédige, ces amis virtuels, ces promesses que l’on ne s’est pas tenues, ce corps qui n’est plus tellement désiré et qui, c’est affreux, c’est trop affreux, ne désire plus tellement non plus…

Anna Gavalda

Laisser un commentaire