Une vérité toujours plus haute

La fameuse formule de Socrate : je sais que je ne sais rien n’est pas l’expression d’une modestie excessive. Elle signifie que le philosophe, qui croyait savoir et qui découvre qu’il ne sait pas, ne se satisfait plus de ces apparences du vrai dont, par facilité, par faiblesse, pour aller plus vite, nous nous contentons le plus souvent. Ce qu’il poursuit, c’est moins une vérité absolue, presque impossible à atteindre, que l’exigence, sans cesse recommencée, d’une vérité toujours plus haute.

Jean d’ Ormesson

Laisser un commentaire