L’amour des livres

Car l’évidence des études, l’amour des livres et l’envie de lire ne sont pas des dispositions universellement distribuées, mais au contraire étroitement corrélées avec les conditions sociales et le milieu d’appartenance.
Didier Eribon

Laisser un commentaire