Si parisiens

On avait imposé des étoiles jaunes à des enfants aux noms polonais, russes, roumains, et qui étaient si parisiens qu’ils se confondaient avec des façades des immeubles, les trottoirs, les infinies nuances de gris qui n’existent qu’à Paris.
Patrick Modiano

Laisser un commentaire