La paresse

J’utilise toujours ma paresse au maximum. La paresse est nécessaire. C’est beaucoup avec du temps perdu qu’on fait des livres, avec la rêverie, en ne pensant à rien. Françoise Sagan

Le bonheur

Le plus grand effort culturel du siècle, que ce soit Marx ou Freud, fut en faveur des prises de conscience : nous avons désappris à nous ignorer. Au détriment du bonheur, qui est pour une grande part paix de l’esprit et qui fait toujours l’autruche. Sans parler que toute connaissance psychologique de soi-même est un […]