Vivre

Vivre, c’est survivre à la somme de toutes ses erreurs. Et c’est le faire joyeusement : les erreurs sont inévitables, et parfois fécondes. Les regrets, en revanche, sont toujours stériles, et nous font souvent bien plus de mal que les erreurs commises. Christophe André

Ta solitude

Seule compte ta solitude : quoi que tu fasses, où que tu ailles, tout ce que tu vois n’a pas d’importance, tout ce que tu fais est vain, tout ce que tu cherches est faux. Seule existe la solitude, que tôt ou tard, chaque fois, tu retrouves en face de toi, amicale ou désastreuse ;…Continue reading Ta solitude

Décevant

Il n’y a rien de plus décevant pour un grand esprit que d’être obligé de s’arrêter à deux plus deux font quatre. Romain Gary

La vie

Parce que c’est ça la vie, des malheurs qui vous écrabouillent et des bonheurs si géants qu’on en tremble. Lorraine Fouchet

Ailleurs

Tous les cimetières sont vides. On ne le répétera jamais assez. Plus précisément, les tombes ne contiennent que de vieux vêtements en cours de décomposition. Vieux vêtements d’étoffe, et vieux vêtements de chair. Infiniment respectables sans doute puisqu’ils ont été les derniers vêtements de ceux que nous aimons. Mais eux sont ailleurs. Sous ces dalles…Continue reading Ailleurs

L’écrivain

En écrivant, en raturant, en gribouillant des flèches dans tous les sens, l’écrivain raccommode son moi déchiré. Les mots écrits métamorphosent la souffrance. Boris Cyrulnik

Quand la vie reprend

Quand la vie ne revient pas, on dit que c’est un désastre, une étoile vient de s’éteindre. Mais quand la vie reprend après un événement déchirant, un autre équilibre se met en place qu’on appelle résilience. Boris Cyrulnik

Le vrai amour

Le vrai amour, c’est la relation impréparée, innégociée. C’est la communication irrésistible entre deux individus qui se passe de tous les avis familiaux et de toutes les médiations sociales quand elle n’y contrevient pas de façon provocante. Pascal Quignard

Les certitudes

Ce dont tu peux être sûre et certaine, ça représente quoi dans l’inconnu qui t’entoure ? un millionième, un milliardième du mystère, de tous les mystères du monde ? alors quoi ? tu t’accroches à deux, trois certitudes, tu campes dessus, et tu te fermes à tout ce que tu ne connais pas, à tout…Continue reading Les certitudes

Le fond des choses

Une fois de plus, pour éviter de connaître le fond des choses, je me réfugiais dans le souci de leur forme. Françoise Sagan