Le Bien, le Mal

Le Bien est toujours prévisible : il ne nous surprend pas. Il nous réjouit, nous réconforte, nous rassure mais ne nous paraît jamais incroyable. Nous pouvons l’appréhender, le rationaliser, l’anticiper, et le contempler. Le Mal, lui, n’a pas de visage. Le Mal, c’est ce que l’on n’aurait jamais pu envisager.

Eliette Abecassis

Laisser un commentaire