Le bon sens

Je déteste les gens intolérants, sans inquiétude, ceux qui croient posséder la vérité, qui sont bruyants, satisfaits. Les gens bêtes m’ennuient. Je ne supporte pas cette forme d’assurance mêlée de médiocrité : ça m’assomme. Je n’aime ni les faux martyrs, ni les faux intellectuels, ni les vrais bavards. Le respect de l’argent, l’hypocrisie, les lieux communs, le bon sens de la bourgeoisie m’agacent ; le bon sens n’est pas remplaçable, mais j’ai horreur du bon sens affiché.

Françoise Sagan

2 commentaires sur “Le bon sens

Laisser un commentaire