Calendrier (poème)

Janvier nous prive de feuillage 
Février fait glisser nos pas 
Mars a des cheveux de nuage
Avril, des cheveux de lilas, Mai permet les robes champêtres 
Juin ressuscite les rosiers 
Juillet met l’échelle aux fenêtres
Août, l’échelle aux cerisiers.Septembre, qui divague un peu
Pour danser sur du raisin bleu
S’amuse à retarder l’aurore, Octobre a peur, Novembre a froid 
Décembre éteint les fleurs, et, moi,
L’année entière je t’adore !
Rosemonde Gérard

Laisser un commentaire