Se tromper

Le fait est que comprendre les autres n’est pas la règle, dans la vie. L’histoire de la vie, c’est de se tromper sur leur compte, encore et encore, encore et toujours, avec acharnement et, après y avoir bien réfléchi, se tromper à nouveau. C’est même comme ça qu’on sait qu’on est vivant: on se trompe. Peut-être que le mieux serait de renoncer à avoir tort ou raison sur autrui, et continuer rien que pour la balade. Mais si vous y arrivez, vous… alors vous avez de la chance.

Philip Roth

5 commentaires sur “Se tromper

  1. Qui serions-nous si nous pensions détenir la vérité, la seule ?

    Le langage permet l’argumentation et donc d’essayer d’imposer sa version, montrer à l’Autre qu’il se trompe.

    N’est-ce pas le signe que la société a cette aptitude à réfléchir, à partager, à apprendre de l’Autre et à Lui transmettre.

    Que serait une société muette ?

    Je suis coutumière des hors-sujets trop impulsive parfois mais j’assume mes réactions à chaud.

    Je vous souhaite une belle journée Didier

Laisser un commentaire