L’heure des autres

..je n’ai jamais eu de montre de poignet : d’ailleurs je n’aime pas sentir la journée passer comme cela dans une aiguillée de vie, battre comme un coeur, vivre sur moi en parasite ; qu’elle soit en dehors, je préfère. Je n’ai pas besoin de savoir l’heure, l’heure des autres.
Jean Cayrol

Un commentaire sur “L’heure des autres

Laisser un commentaire