C’est Auschwitz

Ce point sur la carte Cette tache noire au centre de l’Europe cette tache rouge cette tache de feu cette tache de suie cette tache de sang cette tache de cendres pour des millions un lieu sans nom. De tous les pays d’Europe de tous les points de l’horizon les trains convergeaient vers l’in-nommé chargés […]

Prétentions du paraître

J’aime la mélancolie de ce passant. Il n’a plus aucune de ces prétentions du paraître qui nous amenuisent tant dans la vraie vie, nous contraignent à cacher nos blessures, nos tristesses. Philippe Delerm

Balades intérieures

Dans mes balades intérieures, mes pas traînent des larmes, je marche à l’infini sous une pluie affligée… Didier Celiset

La lecture du monde

Parce que voir, cela signifie percevoir des différences, et, dès que les différences s’uniformisent en un quotidien prévisible, le regard court sur une surface lisse et sans prises. Voyager ne sert pas beaucoup à comprendre, mais sert à réactiver pendant un instant l’usage des yeux : la lecture du monde. Italo Calvino

Une solitude vagabonde

Il y a une solitude que l’on peut bercer. Bras croisés, genoux remontés, on se tient, on se cramponne et ce mouvement, à la différence de celui d’un bateau, apaise et contient l’esseulé qui se berce. C’est une solitude intérieure, qui enveloppe étroitement comme une peau. Puis il y a une solitude vagabonde, indépendante. Celle-là, […]

Rivées à leur lecture

C’est beau une fille qui lit un livre dans les transports en commun. Ces filles-là, on dirait que le monde autour d’elles n’existe plus. Elles ont le regard rivé à leur lecture et, chaque fois qu’elles tournent une page, elles le font de façon précipitée, comme si la lecture du prochain mot ou de la […]