Trois mots

Trois mots étranges Quand je prononce le mot Avenir, sa première syllabe appartient déjà au passé. Quand je prononce le mot Silence, je le détruis. Quand je prononce le mot Rien, je crée une chose qui ne tiendrait dans aucun néant Wislawa Szymborska

La littérature

La littérature m’apparaît de plus en plus comme une maladie, un virus étrange qui vous sépare des autres et vous pousse à accomplir des choses insensées (comme de s’enfermer pendant des heures avec du papier au lieu de faire l’amour avec des êtres à la peau douce). Il y a là un mystère que je […]

Les romans

Les romans sont pleins de ces amoureux fusionnels qui se loupent et ne s’aiment qu’en se détruisant et nous les lisons avec une avidité de noyés… Est-ce parce qu’ils nous ressemblent tant ? Frédérique Deghelt

Ce goût à l’introversion

Sortez de ces ruminations stériles, de ces idées qui restent à l’état d’idées, inconsistantes et nues, ni chair, ni poisson, ni science, ni matière d’art. Et méfiez-vous surtout, tout cela est lié ensemble […] méfiez-vous de ce goût à l’introversion, de la rêverie dans le vide, qui n’est pas autre chose qu’une fuite devant l’effort. […]

Ecrire

Ecrire, c’était essentiellement mettre de l’ordre ; ou en inventer un. Jakuta Alikavazovic