Ce goût à l’introversion

Sortez de ces ruminations stériles, de ces idées qui restent à l’état d’idées, inconsistantes et nues, ni chair, ni poisson, ni science, ni matière d’art. Et méfiez-vous surtout, tout cela est lié ensemble […] méfiez-vous de ce goût à l’introversion, de la rêverie dans le vide, qui n’est pas autre chose qu’une fuite devant l’effort.
Nathalie Sarraute

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.