L’amour

L’amour nous fait faire et dire ce qu’il veut. C’est un enfantillage orgueilleux de vouloir lui résister.

Tristan Bernard

Armé d’amour

Un jour, un jour c’est sûr
Reviendra le jour pur
L’immense jour d’avant le Temps
Le couple moribond
Se lèvera d’un bond
Armé d’amour jusqu’aux dents

Mon bras c’est ton collier et tes doigts sont mes bagues
Tu es ma parure, je suis ton joyau
Mes orteils de soleil marchent sur tes vagues
Tu es ma pâture jusqu’au fond du boyau
Tu m’éclates de paix, je t’éclaire de rires
En dansant devant toi la nuit de Walpurgis
Puis je bois dans ton cou comme font les vampires
Mélangeant savamment nos vices à nos lis

Un jour, un jour c’est sûr
Reviendra le jour pur
L’immense jour d’avant le Temps
Alors la femme et l’homme
Retrouveront la pomme
Sans la morsure dedans

Je me courbe vers toi ma tremblante statue
Le miel de mille ciels ruisselle de tes cils
Qu’une ombre te traverse aussitôt je la tue
Que mon chant soit bloqué tu en dénoues le fil

Calmement tu t’endors quand je pars pour mes guerres
Le casque de mon front pour tout arsenal
Je pars saigner de l’eau sous le feu des mystères
Une étoile de mer me fera général

Un jour, un jour, c’est sûr
Reviendra le jour pur
L’immense jour d’avant le Temps
Et l’on verra l’enfant
Que plus rien ne défend
Être bercé par Satan

Cet enfant surgira d’un silence de perle
De nos vies échangées dans un éclair d’azur
Et le noir aujourd’hui et l’effroi qui déferlent
S’enfuiront à jamais poursuivis par les murs
Les murs d’une maison qui se nomme le monde
Ouverte à tous les vents fredonnant des oiseaux
Il renaîtra de nous, ma brune à l’âme blonde
Et la mort plus jamais ne fera de vieux os

Un jour, un jour, c’est sûr
Reviendra le jour pur
L’immense jour d’avant le Temps,
Le couple moribond
Se lèvera d’un bond
Armé d’amour jusqu’aux dents.

Claude Nougaro

Amour sans mesure

Je ne conçois l’amour qu’extrême, infini, tout-puissant, aussi grand, aussi rond, aussi plein qu’une mappemonde, un amour où l’un et l’autre se dédient exclusivement l’un à l’autre, sans que jamais leur lien ne soit souillé, dénaturé par un tiers ou une meurtrissure, je rêve d’un amour sans mesure.
Katherine Pancol