Entrer dans un livre

Je connais l’effort qu’il faut pour entrer dans un livre: ce n’est pas donné dès les premières lignes, il faut parfois traverser d’ennuyeuses descriptions, franchir vingt, trente, cinquante pages pour qu’une histoire s’empare de vous; ensuite elle ne vous lâche plus; on est récompensé de son effort au centuple.

Catherine Cusset

Laisser un commentaire