Brumes de l’inconnaissance

A mesure que vous approchez de la vérité, votre solitude augmente. Le bâtiment est splendide, mais désert. Parfois vous vous mettrez à pleurer, tant la netteté de la vision est cruelle. Vous aimeriez retourner en arrière, dans les brumes de l’inconnaissance ; mais au fond vous savez qu’il est déjà trop tard.
Michel Houellebecq

Le tissu de la vérité

Lorsque le monde lui déplaît sous tous ses angles, l’écrivain, sur le papier, métamorphose le tissu de la vérité.
Antoine Volodine

Mes vieux fantômes

L’angoisse me retournait les ongles du cerveau. Mes vieux fantômes faisaient la queue à l’entrée de mon cœur, aiguisant les souvenirs en ombres coupantes.

Mathias Malzieu

Les poètes

Les femmes aiment les poètes et les poètes aiment les femmes au moins jusqu’au lendemain.

Louis Hamelin