Tout ce qu’on désire

On aimerait remercier la personne dont on est amoureux, n’est-ce pas ? Mais qu’est ce qu’elle y peut ? Elle n’est même pas du voyage ! Tout ce qu’on désire, on le désire seul. Quand l’autre s’en mêle, c’est trop tard, on a tout organisé… On a sa manière à soi de se laisser envahir et de souffrir… La joie, l’espoir, le désespoir, on tient à s’occuper de tout ! À peu de chose près, l’autre n’a rien à voir avec l’amour immense qu’on lui porte.

Emilie de Turckheim

Un commentaire sur “Tout ce qu’on désire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.