Lire entre les mots

Les œuvres littéraires n’ont pas pour vocation de dire la vérité. Elles comportent pour la plupart une forme de morale, mais rarement de manière explicite. Elles laissent au lecteur la liberté de lire entre les mots, de tirer ses conclusions des divers éléments qui lui sont présentés, et de faire lui-même la balance entre le bien et le mal.

Fanny Chiarello

4 commentaires sur “Lire entre les mots

  1. Je me rappelle d’avoir appris, lors de ma formation universitaire en théologie, que ce genre de récit était appelé « un récit étiologique ». Il explique non pas en détails le « pourquoi? »du « comment? », mais laisse plutôt libre-cours à l’interprétation du lecteur selon ses expériences personnelles et son désir d’y puiser une source de valeurs morales.

Laisser un commentaire