Esprit poreux

La littérature rend notre esprit poreux. Elle s’attaque en nous en ce que nous avons de plus sensible. Lorsqu’elle vise juste, elle s’allie à notre pensée jusqu’à l’habiter..
Rien ne viendra l’en déloger.
Ingrid Astier

Les véritables roses

Les véritables roses laissent leurs pétales sur les pianos et les tapis. Elles ont des épines, trop de feuilles et l’odeur des jardins d’été. Elles accompagnent les baisers.

Clar Orteja

Mon âme

Je verse mon âme dans la vôtre, ne la refusez pas. Je rêve de vos rêves, je désire vos lointains.
Martine Le Coz

Les Tambours du soleil

L’Homme n’est jamais seul alors que je vous parle et

que vous

m’écoutez

il fait causette avec la vie devenue sa servante

Le bois le pain le feu sont à sa table et le ciel rentre

libre par les

fenêtres ouvertes

C’est beau ce que je dis mais vous n’y croyez pas

C’est dommage de ne pas voir que la terre se recrée

et se fait

notre alliée

bien triste de savoir que vous désespérez du bonheur

Moi je marche

tant que je marche je sais que les roses se multiplient sur mon passage

René Philoctète

L’aspiration

C’est par là que nous valons quelque chose, l’aspiration. Une âme se mesure à la dimensions de ses désirs, comme l’on juge d’avance des cathédrales à la hauteur de leurs cloches.
Gustave Flaubert

L’éternité

L’éternité comme une immense coquille d’œuf m’entoure de tous côtés et voici que la liberté, belle lionne, se métamorphose à son gré.
Robert Desnos

L’amour

L’amour déconcerte délicieusement lorsque deux faiblesses se rencontrent.

Didier Celiset