Le refuge des livres

Je suis obsédé par cette idée que si nous nous réfugions dans les livres avec tant de hâte et de soulagement, c’est que la vie y est épurée de tout ce qui fait de nous des êtres plutôt pitoyables, intéressés et calculateurs, profondément égoïstes, très rarement courageux, globalement dénués de grandeur et la plupart du temps avançant à tâtons comme des chiens perdus.
Lionel Duroy

10 commentaires sur “Le refuge des livres

Laisser un commentaire