La peau du cœur

Il y a des larmes qui, aussi anciennes soient-elles, n’en finissent jamais de diffuser une sensation de brûlure, de reperler à fleur de peau. La peau du cœur.

Sylvie Germain

Un commentaire sur “La peau du cœur

Laisser un commentaire